Pas d’angles morts pour votre idée de start-up!

346081-angle-mortCes derniers temps ont été très occupés pour moi, notamment sur différents projets et accompagnements de start-ups que je fais en parallèle de mon activité principale.

Dans mes activités d’accompagnement de jeunes aspirants entrepreneurs ainsi que pour certains projets personnels, j’utilise depuis quelques temps un canva assez simple pour vérifier que rien d’important n’a été oublié et que tout est sous, si ce n’est contrôle, tout du moins monitoring. Ce canva est complémentaire au business model canva mais il permet surtout de garder tout sous les yeux d’une manière plus claire que le BM canva. Il est très simple et composé de 3 grandes zones

Le produit

Dans cette zone on adresse 4 grandes notions:

  1. Le Produit / Le Service
    Quel est mon produit, mon service, en quelques mmots, un pitch rapide de ce qui est proposé.
  2. Le Prix
    Quel est ma politique de prix (au forfait, à l’heure/la journée, au résultat)? J’ai remarqué que c’était souvent quelque chose d’implicite pour les entrepreneurs mais une zone de performance économique assez importante et de variantes intéressantes pour les business model. La partie Revenue est en effet souvent mal abordée.
  3. La Distribution
    Comment je touche mes clients?  Web, démarchage direct, tractage, publicité payante (ici il faudra s’attacher à regarder le cout d’acquisition d’un prospect, notamment sur le web)…
  4. La Promotion
    Il s’agit principalement du Go-to-Market. Quelle est ma stratégie de mise sur le marché? Dans tout ce que j’ai pu voir, ce point n’est JAMAIS étudié à fond. Pourtant c’est un levier fantastique de croissance immédiate.

La compagnie

Dans cette zone on va surtout parler du « comment » sur 5 notions

  1. Equipe
    Qui fait partie de l’aventure? Quelle est la plus value de chacun des membres? C’est primordial de regarder ces points pour être sûr que tous les équipiers nécessaires sont dans le bateau et qu’aucun « passager clandestin » n’a pris part à l’aventure.
  2. Clients
    Quels sont mes PREMIERS clients? Les deuxième etc… Qui j’attaque en premier? Ce point ci est primordial car il faut être clair et gagner le plus vite possible, même avant la fin du développement technique ou avant même d’être en capacité à délivrer, ses premiers clients. La premiere brique de cela étant de les identifier.
  3. Compétition
    Quelles sont les alternatives à ma proposition de valeur? En quoi ai-je à craindre d’elles? Comment puis je les contrer?
  4. Partenaires
    De quels partenaires ai-je besoin pour mener à bien mon aventure? Quels rapports dois-je entretenir avec eux?
  5. Contexte
    Pourquoi maintenant?

L’argent

Sans doute le point que les aspirants entrepreneurs, moi le premier, regardent en priorité. Quels sont les montants nécessaires? Comment vais je les dépenser? Comment vais je en gagner ensuite? Quels croissances je vise etc…

 

Tous ces points doivent bien entendu être accompagné de jalons et d’objectifs.

Voici le canva en pdf. qu’en pensez-vous. Y a t il encore des « angles morts »?

2 réflexions au sujet de « Pas d’angles morts pour votre idée de start-up! »

  1. Bonjour Baptiste,

    Le modèle 4P est fortement remis en question dans le contexte de transformation digitale. Tous les investissements vont vers la connaissance et la relation CLIENT (big data) qui devient le centre des préoccupations de tous les secteurs d’activités (connectivité). Les secteurs BtoBtoC par exemple deviennent en partie BtoC.
    Et puis pas d’activité sans ressources (humaines, matérielles, etc.) qui sont un point clef dans le pilotage de la performance. Je pense qu’il faut les inclure.
    Exemple de business model que j’ai vu repris lors de conférences : https://keeptheline.wordpress.com/2014/03/04/de-limportance-du-modele-economique-ouep/#jp-carousel-602

    On peut évoquer d’autres points comme : le SWOT, le pacte d’associés, les statuts, la stratégie (facteur clefs de succès), etc.
    Au plaisir,

    1. Bonour Xavier,

      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fond, bien que pour moi les approches se completent. Il faut bien entendu prendre en compte de nombreux autres paramètres lorsqu’on avance dans le projet de la start-up. Le Business Model Canva auquel vous faites référence est un bon outil qui permet surtout d’itérer rapidement. Pour cela il est tout à fait adapté aux projets qui se « cherchent » encore un peu. Je le trouve cependant un peu limité sur la prise en compte de l’environnement extérieur qui n’est pas représenté sur le canva et qui doit absolument être pris en compte. Cette dimension est malheureusement souvent oublié par les porteurs de projet. Le coté juridique de la start-up est pour moi une non question. Il existe de nombreuses voies pour les pactes d’accosicés et les status de start-ups dont de nombreux gratuits en ligne et de très bonnes qualités (notamment chez TheFamily).
      Je remarque cependant que mon titre était sans doute peu clair… Je le change donc pour plus de pertinence.
      Merci pour le retour en tous les cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *